L'EMANCIPATION FEMININE ET LES LIEUX DE SOCIABILITE AU XVIIIe SIECLE

13/08/2016 09:11

Au XVIIIe siècle, Paris a supplanté Versailles. L'air de la ville importe plus que celui de la cour, où il n'est plus nécessaire de s'attarder. Les salons, les Acasélies, les loges maçonniques, les Clubs, les Cafés, et le noble jeu de l'arc deviennent les nouveaux lieux de sociabilité où l'on se sent  plus libre. Ces centres furent le "terreau" d'idées neuves, et parmi elles, celle de l'égalité des sexes. Les femmes y montrent leurs capacités à s'inscrire dans une économie symbolique régie par la fiction égalitaire, et la reconnaissance. Refusant le diktat du corps et le déterminisme biologique, s'appuyant sur les nombreux exemples de femmes illustres, certaines soulignent les similitudes intellectuelles des hommes et des femmes et en déduisent des droits égaux à l'instruction, à la citoyenneté, à la gouvernance et à l'accès à tous les secteurs de la société.

L'EMANCIPATION FEMININE ET LES LIEUX DE SOCIABILITE AU XVIIIe SIECLE   392 Pages.

En vente:

www.imprimermonlivre.com